Diagnostic et traitement

Traitements pour le CPNPC ALK+ de stade précoce

#

Il existe de nombreux types de traitement pour les personnes atteintes d’un cancer du poumon. Cette page vous guidera à travers certains des traitements que vous pouvez recevoir actuellement, ou que vous pourrez recevoir à l’avenir.

N’oubliez pas que votre équipe soignante constitue toujours la meilleure source d’informations sur votre cancer et son traitement, et peut vous fournir des informations personnalisées. Vous ne devez donc pas hésiter à la contacter pour toute question que vous pourriez avoir.

Si votre cancer est déjà avancé, vous pouvez toujours recevoir certains de ces traitements, mais au lieu de traiter uniquement vos poumons, ils peuvent également être utilisés pour traiter les zones où le cancer pourrait s’être propagé. Vous pouvez lire plus d’informations sur les traitements du cancer avancé ici.

Que sont les effets indésirables ?

Dans la mesure du possible, les traitements du cancer sont conçus pour n’affecter que les cellules cancéreuses. Cependant, certaines cellules saines deviennent inévitablement endommagées. Les dommages causés à ces cellules saines sont à l’origine des effets indésirables.1

Que dois-je faire si je présente un effet indésirable ?

Votre équipe soignante peut vous en dire plus sur les effets indésirables que vous pourriez présenter pendant votre traitement. Vous devez toujours l’informer des effets indésirables que vous avez pu présenter, que ce soit lors des rendez-vous ou après votre retour chez vous. Votre équipe soignante peut vous aider à prendre en charge les effets indésirables en ajustant la dose de toute chimiothérapie que vous recevez et/ou en vous prescrivant des médicaments d’appoint pour les atténuer.

Vous ne devez jamais prendre de médicament (ni un traitement à base de plantes ou un traitement complémentaire) pour traiter un effet indésirable, à moins que votre équipe soignante ne vous ait déjà dit que vous pouviez le faire en toute sécurité.

Si un effet indésirable est très grave, votre équipe soignante peut arrêter un traitement que vous recevez. Certaines personnes s’inquiètent à ce sujet et évitent de parler de leurs effets indésirables. Cependant, il est important que vous soyez toujours honnête avec votre équipe soignante. Ceci pour les raisons suivantes :

  • Ne pas traiter un effet indésirable grave peut vous être plus nocif que les bénéfices que vous apporte le traitement du cancer. Discuter avec votre équipe soignante et lui permettre de vous soutenir vous garantit de recevoir les meilleurs soins possibles
  • Les effets indésirables de certains médicaments font toujours l’objet d’une surveillance active. En signalant les effets indésirables que vous présentez, vous pouvez aider d’autres personnes qui reçoivent le même traitement et sont atteintes du même type de cancer que vous

Chemotherapy
De quoi s’agit-il ?

Il existe de nombreux types de chimiothérapie, mais ils traitent tous le cancer de la même manière. Ils attaquent les cellules en division et en croissance rapide dans votre corps (comme les cellules cancéreuses) pour aider à contrôler le cancer.2

Comment est-elle administrée ?

Cela dépend du type de chimiothérapie que vous recevez.

Chimiothérapies intraveineuses (IV) :

Certaines chimiothérapies sont administrées par perfusion IV à l’hôpital ou dans une clinique. Chaque clinique ou hôpital est différent(e), mais les règles générales sont les suivantes :

  • Vous pouvez avoir un rendez-vous avec votre oncologue avant chaque séance de chimiothérapie. Pendant ces rendez-vous, votre oncologue vérifiera votre état de santé général pour s’assurer que vous êtes suffisamment en forme pour recevoir une chimiothérapie
  • Le jour de votre séance de chimiothérapie, à votre arrivée à l’hôpital ou à la clinique, vous devrez peut-être remplir un document et confirmer votre nom, votre date de naissance et votre adresse
  • Votre infirmier(ère) vous expliquera le type de chimiothérapie que vous allez recevoir et veillera à ce que vous soyez assis(e) confortablement. La plupart des salles de chimiothérapie disposent de grandes chaises confortables dans lesquelles vous pourrez vous détendre
  • Vous pourriez recevoir un médicament qui vous aidera à prendre en charge les effets indésirables que vous présentez pendant la chimiothérapie. Par exemple, un médicament antiémétique si vous commencez à ressentir des nausées
  • Lorsque votre traitement est prêt, un(e) infirmier(ère) l’apportera dans un sac en plastique d’où sort un tube. À l’extrémité du tube se trouve une aiguille que l’infirmier(ère) insérera avec précaution dans une veine - généralement au dos de la main ou dans le bras
  • Vous pouvez ensuite vous asseoir et attendre que le traitement s’écoule du sac dans votre veine
  • Si à un moment quelconque vous vous ressentez des inquiétudes ou êtes mal à l’aise, appelez un(e) infirmier(ère) pour qu’elle vous aide
  • Une fois votre traitement terminé, l’infirmier(ère) retirera l’aiguille et vous donnera des instructions. Quand il/elle pense que vous êtes prêt(e) à quitter le centre de soins, vous pouvez rentrer chez vous

Chimiothérapies orales

D’autres chimiothérapies sont disponibles sous forme de comprimés que vous pouvez prendre chez vous, mais vous devrez venir consulter votre oncologue pour des examens médicaux avant de commencer à les prendre, et à intervalles réguliers par la suite. Le nombre de comprimés que vous prenez, la fréquence à laquelle vous les prenez et la durée du traitement dépendent du médicament spécifique qui vous a été prescrit.

Principaux conseils
  • Si vous recevez une chimiothérapie IV, vous resterez peut-être à l’hôpital ou à la clinique pendant un certain temps. Apportez de chez vous des éléments réconfortants et de quoi vous installer confortablement et vous distraire. Par exemple, une couverture, des oreillers, un livre, une activité manuelle ou une tablette contenant votre film ou série télévisée préféré(e)
  • Certaines personnes recevant une chimiothérapie IV présentent parfois un effet indésirable qui peut provoquer un goût métallique étrange dans la bouche. Il peut être utile de sucer des bonbons ou mâcher des chewing-gums pour y remédier
  • Si vous prenez des comprimés à la maison, vous pourriez parfois oublier de prendre votre traitement. Dans ces cas, assurez-vous de savoir quoi faire. Ne prenez pas une double dose la prochaine fois - de nombreux traitements le déconseillent vivement
Quels effets indésirables pourraient se produire ?

Les effets indésirables varieront en fonction de la chimiothérapie précise que vous recevrez. Votre équipe soignante pourra vous indiquer quels sont les effets indésirables les plus fréquents chez les personnes recevant le même traitement que vous.

Nous avons dressé une liste des effets indésirables fréquents pouvant affecter les personnes recevant une chimiothérapie.2 Lire cette liste peut sembler être un peu accablant ou vous préoccuper, mais il est important de vous rappeler que chaque personne est différente et que vous pouvez ne présenter que certains des effets indésirables mentionnés ci-dessous. Vous pouvez également présenter des effets indésirables différents ou n’en présenter aucun.

  • Sensation de fatigue la plupart du temps
  • Nausées et/ou vomissements
  • Perte de cheveux
  • Augmentation du risque d’infections
  • Douleurs buccales
  • Sécheresse, douleur ou démangeaisons de la peau
  • Diarrhée ou constipation

Radiotherapy
De quoi s’agit-il ?

La radiothérapie est un type de traitement dans lequel la radioactivité est appliquée à un cancer pour tenter d’endommager les cellules dans les tumeurs. Il existe différentes façons de recevoir une radiothérapie.3

Radiothérapie externe3,4

La radiothérapie externe utilise des faisceaux d’irradiation de haute intensité très étroits pour atteindre et endommager les tumeurs à l’intérieur du corps.

Radiothérapie interne3,4

Un implant contenant une substance radioactive est placé dans votre corps, à proximité du cancer, ou une substance radioactive est injectée dans votre circulation sanguine ou vous est administrée sous forme de boisson.

Comment est-elle administrée ?

Radiothérapie externe

La radiothérapie est administrée au moyen d’un appareil spécial4 ; vous devrez donc vous rendre à l’hôpital ou à la clinique.

Une fois sur place, vous vous allongerez sur un lit et des repères seront placés sur votre peau avec de l’encre de longue durée, ce qui permet au technicien de toujours centrer le faisceau d’irradiation au même endroit. Si vous recevez une radiothérapie de la tête ou du cou, un masque maintiendra votre tête en place et les repères réalisés à l’encre seront placés par-dessus.4

Le/la technicien(ne) en radiothérapie ajustera l’appareil et la position dans laquelle vous vous êtes allongé(e) afin que le faisceau d’irradiation puisse atteindre le cancer. Une fois que tout est prêt, l’appareil envoie un faisceau d’irradiation sur votre cancer.4

Après votre radiothérapie, le/la technicien(ne) peut vous donner des instructions à suivre et vous pouvez ensuite rentrer chez vous.

Radiothérapie interne

Si vous avez une thérapie implantée, une intervention chirurgicale est peut-être nécessaire.4 Dans ce cas, votre équipe soignante vous guidera tout au long de ce qui va suivre. La durée pendant laquelle les implants sont laissés en place est variable. Certains ne restent en place que quelques minutes, d’autres quelques jours. Certains implants de très petite taille peuvent rester en place en permanence, car ils ne contiennent qu’une faible quantité de radiations, qui diminue progressivement avec le temps. Vous devrez peut-être rester à l’hôpital ou à la clinique pendant quelques jours, jusqu’à ce que l’excès de radiations ait été éliminé de votre corps. Les visiteurs peuvent être limités pendant cette période afin d’éviter de les exposer aux radiations que vous pourriez émettre.4,5

Si vous recevez un traitement qui doit vous être injecté ou que vous devez avaler, vous le recevrez à l’hôpital ou à la clinique. Encore une fois, vous devrez peut-être rester à l’hôpital ou à la clinique pendant un certain temps, jusqu’à ce que l’excès de radiations ait été éliminé de votre corps.4

Principaux conseils
  • Si vous allez être hospitalisé(e) pendant un certain temps après une radiothérapie interne, confirmez toute règle concernant les visites de vos amis et de votre famille. Immédiatement après avoir reçu votre implant ou avalé votre radiothérapie, il se peut que vous ne soyez pas autorisé(e) à recevoir de visites. Par la suite, les visites pourraient être restreintes, et les femmes enceintes ainsi que les très jeunes enfants pourraient ne pas être autorisés à vous rendre visite5
Quels effets indésirables pourrais-je présenter ?

Les effets indésirables de la radiothérapie apparaissent généralement dans la semaine ou les deux semaines qui suivent votre rendez-vous et disparaissent d’eux-mêmes. Ils peuvent inclure :3

  • Peau douloureuse et rouge
  • Épuisement
  • Perte de pilosité autour de la zone où se concentre l’irradiation
  • Nausées
  • Diarrhée
  • Douleurs buccales
  • Perte d’appétit

Surgery
De quoi s’agit-il ?

La chirurgie est utilisée pour tenter d’éliminer les zones du cancer à l’intérieur de votre corps. Elle est parfois réalisée pour éliminer l’ensemble du cancer, et parfois, pour réduire la taille du cancer avant que vous ne receviez un autre type de traitement.6

Comment la chirurgie est-elle réalisée ?

L'intervention chirurgicale que vous subirez dépendra de la progression de votre cancer et du type de chirurgie pratiqué. Si vous subissez une opération qui nécessite une anesthésie générale, il est possible que vous viviez une situation comparable à ce qui suit :

  • Vous aurez une consultation avec un chirurgien (votre oncologue pourrait également être présent). Il examinera vos dossiers médicaux et toutes les radiographies et examens d’imagerie que vous avez eus7
  • Le jour de votre chirurgie :
    • Il vous sera demandé de ne rien manger ni boire pendant plusieurs heures avant l’intervention7
    • Vous devrez porter une blouse d’hôpital et des chaussettes serrées, appelées bas de compression, qui aident à prévenir la formation de caillots sanguins dans les jambes, ce qu’on appelle thromboses veineuses profondes (TVP)7
    • On vous demandera peut-être aussi de prendre une douche et de vous raser les poils au niveau de la région opérée (un[e] infirmier[ère] en chirurgie pourra vous aider)7
    • Vous serez également invité(e) à examiner et à signer des documents7
  • Au moment de votre chirurgie, un médecin spécialiste appelé anesthésiste viendra vous rendre visite. Il aura calculé la quantité d’agents anesthésiants nécessaires pour vous endormir et vous l’administrera par une injection ou un masque.8 Il pourra vous demander de compter à rebours à partir de dix lorsque le médicament commence à faire effet. La plupart des personnes s’endorment très rapidement, après avoir compté seulement quelques chiffres
  • Une fois que vous êtes endormi(e), vous serez conduit(e) au bloc chirurgical où vous attendent le chirurgien et son équipe, et ils réaliseront votre opération. L’anesthésiste les rejoindra et surveillera vos niveaux d’anesthésie et vos signes vitaux8
  • Une fois la chirurgie terminée, vous serez amené(e) dans le service de réanimation, où vous serez surveillé(e) pendant que l’anesthésie se dissipe. Vous constaterez peut-être qu’à votre réveil, vous ressentirez une somnolence et une confusion8 – ceci est normal et finira par s’arrêter spontanément
  • L’équipe soignante vous donnera, à vous et à votre proche, des conseils sur tout ce que vous devez faire dans les jours suivants pour vous aider à vous rétablir, et votre chirurgien pourra vous rendre visite pour discuter du déroulement de l’opération
  • Vous devrez peut-être passer du temps à l’hôpital ou à la clinique pendant votre convalescence initiale. Si vous rentrez chez vous le même jour, vous ne serez probablement pas en état de conduire ; quelqu’un devra donc venir vous chercher et vous surveiller le reste de la journée.
Principaux conseils
  • Si vous êtes susceptible de rester à l’hôpital ou à la clinique pendant quelques jours, assurez-vous d’y amener de quoi vous divertir : un livre, une activité manuelle ou une tablette contenant vos films ou séries télé préféré(e)s sont de bonnes idées
  • Si vous vous inquiétez de quoi que ce soit après votre chirurgie, contactez votre équipe soignante. Elle peut vous donner des conseils et vous soutenir si vous en avez besoin
Effets indésirables

Comme pour tout traitement, les effets indésirables que vous présentez dépendront de votre situation et de la portée de votre chirurgie. Certains effets indésirables fréquents de la chirurgie comprennent :9

  • Douleurs
  • Épuisement
  • Perte d’appétit
  • Gonflement et/ou ecchymoses autour du site chirurgical
  • Écoulement au niveau du site chirurgical
  • Un peu de saignement peut parfois se produire autour du site chirurgical
  • Somnolence, confusion et/ou nausées dues à l’anesthésie (généralement immédiatement après le réveil, mais ces signes s’améliorent après un certain temps)

Clinical trials

La participation à un essai clinique vous intéressera peut-être. Si tel est le cas, il est préférable d’en discuter avec votre équipe soignante, car les critères de participation peuvent être nombreux, spécifiques et variés.

Votre équipe soignante peut vous expliquer en détail certains aspects des essais, tels que les critères que vous devez respecter pour vous inscrire, les bénéfices et les limites des essais cliniques et les éventuelles exigences relatives aux déplacements.

ALKKinase du lymphome anaplasique
NSCLCCancer du poumon non à petites cellules

  1. American Cancer Society. Chemotherapy side effects. 2016. Available from: https://www.cancer.org/treatment/treatments-and-side-effects/treatment-types/chemotherapy/chemotherapy-side-effects.html. Last accessed August 2019.
  2. NHS. Chemotherapy. 2017. Available from: https://www.nhs.uk/conditions/chemotherapy/. Last accessed August 2019.
  3. NHS. Radiotherapy. 2017. Available from: https://www.nhs.uk/conditions/radiotherapy/. Last accessed August 2019.
  4. NHS. Radiotherapy: What happens? 2017. Available from: https://www.nhs.uk/conditions/radiotherapy/what-happens/. Last accessed August 2019.
  5. American Cancer Society. Internal radiation therapy (brachytherapy). 2017. Available from: https://www.cancer.org/treatment/treatments-and-side-effects/treatment-types/radiation/internal-radiation-therapy-brachytherapy.html. Last accessed August 2019.
  6. Cancer.net. What is cancer surgery? 2019. Available from: https://www.cancer.net/navigating-cancer-care/how-cancer-treated/surgery/what-cancer-surgery. Last accessed August 2019.
  7. Macmillan. What happens before surgery? 2016. Available from: https://www.macmillan.org.uk/information-and-support/treating/surgery/surgery-explained/what-happens-before-surgery.html. Last accessed August 2019.
  8. Cancer.net. What to expect when having surgery. Available from: https://www.cancer.net/navigating-cancer-care/how-cancer-treated/surgery/what-expect-when-having-surgery. Last accessed August 2019.
  9. Cancer.net. Side effects of surgery. 2018. Available from: https://www.cancer.net/navigating-cancer-care/how-cancer-treated/surgery/side-effects-surgery. Last accessed August 2019.