Community Younity

Cancer, nutrition et prise de poids

Par Lucy Eldridge, cheffe du département de diététique au Royal Marsden Hospital

Lucy Eldridge

Il y a tellement de choses à penser lorsqu’on est diagnostiqué avec un cancer. Lorsqu’enfin un peu de calme revient et qu’on commence à s’installer dans un certain rythme entre traitements et rendez-vous, on peut se demander quels changements on pourrait, ou devrait, apporter à son style de vie.

Bien se nourrir est vraiment important pour tout le monde, et tout particulièrement lorsque votre corps affronte un cancer et les traitements associés. Dans cet article, Lucy Eldridge — une diététicienne agréée et cheffe du département de diététique au Royal Marsden Hospital, au Royaume-Uni — propose des conseils aux personnes qui rencontrent des problèmes d’alimentation et de poids après avoir été diagnostiquées avec un cancer.

Pourquoi est-ce que je prends du poids depuis que j’ai un cancer ?

La plupart des personnes qui souffrent d’un cancer ou qui suivent un traitement contre le cancer ont du mal à prendre du poids. Bien que relativement rare, une prise de poids peut se produire.

Il ne faut pas s’inquiéter de légères fluctuations du poids1,2, qui peut être dues à plusieurs facteurs :

  • Un changement de style de vie. Par exemple, vous êtes peut-être moins actif ou vous avez cessé de travailler ou vous êtes fatigué (ce qui peut être dû au cancer lui-même ou au traitement)1,2
  • Certains traitements. Par exemple, les médicaments comme les stéroïdes peuvent entrainer plus facilement une prise de poids1
  • Solutions du traitement. Par exemple, si vous recevez un médicament d’une poche de liquide via un tube dans le bras (une perfusion intraveineuse), ce liquide contribuera temporairement à une prise de poids1

Si vous remarquez que vous prenez soudainement du poids très rapidement, dites-le à l’équipe médicale1. Ils pourront alors rechercher les causes et proposer des ajustements pour vous aider à mieux le gérer.    

Si j’ai pris du poids parce que je fais moins d’exercices physiques, ou parce que je ne peux pas bouger autant que d’autres personnes, que dois-je faire pour gérer cela ?    

Essayer de maintenir une activité physique durant le traitement est important : cela peut vous aider à conserver la masse musculaire maigre, ce qui a été démontré comme porteur d’effets bénéfiques3,4.

Maintenir une activité physique peut consister simplement à marcher. Si vous ne souhaitez pas marcher seul, de nombreux centres de soins ou organisations caritatives organisent des groupes de marche dans ce but.

Si vous ne vous sentez pas la force de sortir de chez vous, vous pouvez faire des exercices simples à la maison. L’organisation caritative britannique Macmillan Cancer Care propose le guide « Get Active, Feel Good » (Bouger, se sentir bien) qui est une mine de conseils et astuces pour rester actif avec un cancer : https://www.macmillan.org.uk/documents/cancerinfo/physicalactivity/movemore.pdf

Comment gérer la prise de poids avec un cancer ?

Fondamentalement, dans ces moments-là, il est vraiment important que votre corps ait accès à des aliments nutritifs en quantité suffisante. Souvent, la prise de poids est due à une activité qui s’est réduite donc il peut être utile de trouver des façons de la stimuler à nouveau. Parlez-en à votre équipe médicale pour qu’ils vous procurent des conseils en ce sens.

Voici également quelques suggestions pratiques concernant la nourriture et les boissons :

  • Soyez attentif à ce que vous mangez durant les repas : une alimentation équilibrée est essentielle. De plus, il est particulièrement important d’être attentif aux portions et aux méthodes de cuisson
  • Essayez de tenir un journal alimentaire : vous pouvez utiliser des applications qui calculeront automatiquement la quantité de calories et de nutriments que vous consommez ; vous pouvez également le faire manuellement dans un journal
  • Recherchez des outils en ligne qui peuvent vous aider à mieux comprendre ce qu’est une taille de portion saine : vous pourriez même être surpris par certaines tailles ! L’Association des diététiciens britanniques (Association of British Dieticians - BDA) dispose d’informations utiles : https://www.bda.uk.com/resource/food-facts-portion-sizes.html
  • Fixez-vous des objectifs modestes : par exemple, si vous souhaitez perdre 10 kg au total, divisez ce nombre en plus petits objectifs de 2 kg
  • Apportez des changements judicieux à votre alimentation : cela peut être utile en particulier pour disposer de collations légères saines. Pourquoi ne pas essayer :
    • Fruits et légumes avec yaourt ou houmous pour rehausser les saveurs
    • Petit pain ou brioche nature
    • Petit bol de céréales avec lait demi-écrémé
    • Galettes de riz
    • Petite poignée de fruits à coque (amande, noisettes etc.)
    • Œuf dur
  • Optez pour des boissons saines et évitez les boissons sucrées ou alcoolisées

On m’a dit de prendre mes médicaments avec de la nourriture. Comment puis-je gérer mon alimentation et mon poids en tenant compte de cela ?

Si vous devez manger des quantités spécifiques de nourriture avec vos médicaments, il est essentiel de le planifier dans vos journées. Rappelez-vous : choisissez des options nourrissantes et non pas des aliments sans calories.

Durant le reste de la journée, il est important de manger consciemment : choisissez des aliments rassasiants comme des fruits et légumes mais pauvres en sucres raffinés.

Depuis que j’ai pris du poids, je manque de confiance en moi. Que puis-je faire ?

Parfois, lorsque notre corps change, cela nous gêne ou cela compromet l’image que nous en avons. Ces sentiments naissent à cause de la prise de poids, de cicatrices suite à une chirurgie, de la perte de cheveux etc. Nous sommes tous différents.

Au bout du compte, lorsqu’on avance dans le traitement, on se rend compte que la santé est notre bien le plus précieux, aussi il est important de bien se nourrir et de prendre soin de soi. Il faut également veiller à sa santé mentale donc si vous ne vous sentez pas bien, parlez-en à l’équipe médicale pour qu’elle vous aide à trouver le soutien dont vous avez besoin.

Peut-on trouver des recettes bénéfiques aux personnes atteintes de cancer ?

Lorsqu’il s’agit de cuisiner pour quelqu’un qui souffre d’un cancer, il existe de nombreux livres et autres ressources vraiment utiles ! De nombreuses organisations caritatives mettent à disposition des recettes et d’autres informations en ligne. Comme par exemple :

  • Le Fonds mondial de recherche contre le cancer
  • Cette organisation a créé une gamme de livres de cuisine santé pour toute la famille. Ils expliquent comment préparer des repas contenant moins de graisses, de sucre et de sel. Ils sont donc particulièrement utiles aux personnes qui mangent bien et qui souhaitent maintenir leur poids ou en perdre.
  • L’organisation caritative britannique Macmillan Cancer Care propose des des recettes spécialement conçues pour les personnes souffrant de cancer. Elles sont organisées par symptômes de cancer ou par effets secondaires dus au traitement. Vous pouvez donc trouver les recettes qui sont spécifiquement bonnes pour vous.
  • Si vous souhaitez acheter un livre de cuisine, jetez un coup d'œil au Royal Marsden Cancer Cookbook (ISBN-10: 0857832328). Vous y trouverez des recettes destinées aux personnes qui suivent un traitement ou qui l’ont terminé et qui peuvent être partagées avec la famille et les amis. De plus, il indique également quelles sont les recettes les mieux adaptées à votre situation en fonction de vos symptômes de cancer ou effets secondaires. 

Avez-vous un conseil alimentaire important qui pourrait me surprendre ?

La plupart des personnes ne savent pas à quel point les protéines sont importantes ! Les protéines sont essentielles à l’alimentation, en particulier lorsqu’on suit un traitement contre le cancer, car elles entretiennent la masse musculaire maigre4, ce qui est très utile pour mieux récupérer après une chirurgie.5

Les aliments suivants contiennent des protéines maigres que vous pouvez inclure dans vos repas5 :

  • Viandes maigres comme le poulet, le poisson ou la dinde
  • Viande rouge maigre (pas plus de 500 g par semaine)
  • Produits laitiers allégés comme le lait, les yaourts, le fromage ou les succédanés laitiers
  • Œufs
  • Fruits à coque (p. ex. amande, noisettes etc.) et beurres de fruits à coque
  • Haricots et légumes secs
  • Soja

Comment ma famille et mes amis peuvent-ils s’impliquer dans l’alimentation et les repas ?

Concernant les repas, même l’aide la plus minime peut être vraiment bénéfique pour une personne qui vit avec le cancer. Un aidant peut :

  • proposer de participer à l’élaboration d’un repas ou préparer une grande quantité de quelque chose si vous ne vous sentez pas assez en forme pour cuisiner vous-même ;
  • partager le repas avec vous pour en faire un moment amical et agréable ;
  • faire les courses à votre place si sortir vous est difficile

Et si je souhaite partir en vacances ou aller dans un restaurant avec des amis...que dois-je faire ?    

Certains traitements contre le cancer peuvent affecter votre immunité (votre docteur parlerait de système immunitaire affaibli ou dirait que vous êtes immunodéprimé). Dans ce cas, la sécurité alimentaire est vraiment importante.

Manger dans des établissements réputés est la meilleure façon d’être sûr que la nourriture servie est saine et que les plats ont été préparés avec soin. Dans certains pays comme le Royaume-Uni, les restaurants doivent publiés une note d’hygiène alimentaire, également disponible en ligne.

Propreté de l’eau6 :

  • Informez-vous sur l’eau potable à l’étranger : dans certains pays, l’eau n’est pas autant assainie que chez soi
  • Si tel est le cas, utilisez de l’eau embouteillée ou bouillie — même pour vous laver les dents
  • Lorsque vous achetez de l’eau en bouteille, assurez-vous toujours que l’étanchéité de la bouteille est intacte
  • N’oubliez pas que la glace des boissons peut avoir été faite à partir d’eau contaminée, il peut donc être préférable de demander des boissons sans glace
  • Si la qualité de l’eau vous inquiète, évitez également de manger des salades, des fruits et légumes crus sauf si vous êtes certain qu’ils ont été lavés avec de l’eau assainie. Les fruits qui peuvent être pelés (pour révéler la chair qui n’a pas été en contact avec l’eau) sont sans risques
  • Vous pouvez acheter des filtres à eau de voyage, utiles à avoir sur soi comme solution de secours

Méfiez-vous de certains aliments

Qu’on soit chez soi ou en déplacement, certains aliments doivent être évités car ils sont non pasteurisés ou traités insuffisamment pour que toutes les bactéries, moisissures ou parasites soient tués. Il s’agit de2 :

  • Produits laitiers non pasteurisés, dont le fromage à pâte persillée ou affiné jusqu’à apparition de moisissure
  • Œufs crus ou dont le jaune est liquide
  • Sushi
  • Pâté
  • Riz réchauffé

  1. Cancer.Net. Weight Gain. 2019. Disponible sur : https://www.cancer.net/coping-with-cancer/physical-emotional-and-social-effects-cancer/managing-physical-side-effects/weight-gain. Consulté mai 2020.
  2. Guy’s and St Thomas’. Dietary advice during chemotherapy. 2018. Disponible sur : https://www.guysandstthomas.nhs.uk/resources/patient-information/cancer/diet-and-chemotherapy.pdf. Consulté mai 2020.
  3. Pin F et al. Curr Opin Support Palliat Care 2018; 12(4): 420-426.
  4. Tsai S. Nutr Clin Pract 2012; 27(5): 593-598.
  5. American Cancer Society. Nutrition for the Person With Cancer During treatment. 2018. Disponible sur : https://www.cancer.org/content/dam/cancer-org/cancer-control/en/booklets-flyers/nutrition-for-the-patient-with-cancer-during-treatment.pdf. Consulté mai 2020.
  6. National Health Service. Food and water abroad. 2019. Disponible sur : https://www.nhs.uk/live-well/healthy-body/food-and-water-abroad/. Consulté mai 2020.